Pourquoi il est utile de vérifier ses données d’entrées avant de lancer des calculs ?

Pourquoi il est utile de vérifier ses données d’entrées avant de lancer des calculs ?

    Beaucoup de personnes lancent des calculs avant d’avoir vérifié leurs données d’entrées. Parfois, le logiciel indique des erreurs sur les paramètres lorsqu’on lance les calculs, mais pour la plupart des cas, le logiciel calculera votre modèle sur la base de valeurs par défaut. C’est bien là le problème !

Il peut arriver que l’on fasse une erreur lorsque l’on rentre la raideur du sol par exemple, mais surtout la plupart des logiciels indiquent toujours des valeurs par défaut. Dans Advance Design par exemple, lorsque vous créez des cas de charges sismiques, aussitôt des valeurs apparaissent pour remplir les cases. Entouré en rouge ci-dessous, ce sont les valeurs qui sont créées par défaut :

dynathark-advance-design-proprietes-par-defaut

 

Ainsi, en créant les cas de charges sismiques, nous avons 9 valeurs par défaut qui sont créées. Et on peut très bien lancer les calculs tout de suite sans corriger ces valeurs, d’où l’importance de bien vérifier toutes les données. Lorsqu’on pratique certains calculs assez complexes notamment dans le sismique, il est difficile parfois d’avoir une idée bien définie des résultats. Il est fréquent de ne pas se rendre compte à la vue des déformées ou des efforts si des valeurs d’entrées sont erronées ou non.

C’est pourquoi je préconise de bien vérifier ses valeurs d’entrées à l’aide d’une « check-list » avant de lancer les calculs, ça permet de valider que les bonnes hypothèses ont été prises en compte dans les calculs (on peut faire l’analogie avec un pilote d’avion qui doit vérifier un ensemble de point clés avant de décoller). Cela prend seulement 1 minute à vérifier et ça permet d’éviter de relancer des calculs si on s’aperçoit qu’on a fait une erreur, ou pire, d’éviter de dimensionner des éléments Béton Armé avec des mauvais résultats !

Prenez l’habitude de vérifier vos modèles, vous gagnerez du temps et éviterez beaucoup d’erreurs. Vous trouverez ci-dessous une check-list permettant de valider les données d’entrées pour un calcul sismique.

 

CHECK-LIST pour le calcul d’un modèle sismique :

□ Classe de sol S (A, B, C, D ou E)

□ Coefficient d’importance du bâtiment (I, II, III, IV)

□ Zone de sismicité (1, 2, 3, 4 ou 5)

□ Accélération

□ Coefficient de comportement q

□ Coefficient pour les charges variables

□ Module d’élasticité E

□ Coefficient de Poisson

□ Classe du béton

□ Appuis du bâtiment (rigide ou élastique, valeurs des raideurs)

□ Chargement

□ Taille du maillage

□ Cas de charges

□ Combinaisons sismiques

□ Combinaison de la masse excitée

□ Nombre de modes de vibrations

□ Activation du mode résiduel

□ Combinaisons des réponses modales

□ Paramètre de convergence

 

Pour ma part je pense que les développeurs de logiciels devraient laisser des cases vides avec une obligation de rentrer chaque valeur avant de lancer les calculs, ce qui éviterait bien des erreurs. Qu’en pensez vous ?

2018-04-16T07:52:51+00:00

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.