Calculer les massifs de grue (Note de calcul fournie)!

Calculer les massifs de grue (Note de calcul fournie)!

En tant qu’ingénieur ou projeteur structure, vous avez surement eu besoin de dimensionner et de réaliser la note de calculs des massifs des grues. Les massifs de la grue sont un point important à ne pas négliger même si cela reste des ouvrages provisoires!

 

Quels sont les efforts amenés par la grue ?

Généralement les entreprises vous envoient de la documentation sur la grue qu’ils vont utiliser. Vous obtiendrez soit des réactions d’appuis clairs sur chacun des 4 appuis de la grue, soit une vulgaire documentation technique de la grue indigeste parfois rédigé selon le pays d’origine de la grue. Creusez et demandez les « vrais descentes de charges sur appuis ». Par exemple, une grue de 30 m de hauteur sous crochet amène un couple de torsion en pied d’environ 13 T.m et des efforts horizontaux dans chaque direction de 13 Tonnes. Cela ressemble à ceci :

dynathark-efforts-grue

 

Les types de charges que vous devez avoir sont :

  • Les réactions verticales sur chacun des 4 massifs
  • Les efforts horizontaux en têtes de massif
  • Un couple de torsion créé par la rotation de la grue

 

Comment calculer les massifs ?

Il y a 2 écoles :

  • La réaction verticale est transmise au sol via le massif, et l’effort horizontal en tête du massif qui crée un moment de renversement du massif est repris par une longrine de redressement reliant les 4 massifs. Généralement, le schéma des efforts de cette solution n’est pas clair pour tout le monde et on tendance à mettre « ce qu’il faut » en armatures dans la longrine.
  • Le massif est isolé, donc pas de longrines de redressement et l’ensemble des efforts est repris par le massif. Le massif sera évidemment un peu plus gros que celui de la solution précédente car le moment de renversement augmente les contraintes sur le sol, mais vous n’aurez pas de longrines à faire. Je vous conseille cette seconde solution.

A partir des efforts fournis (réactions verticales, efforts horizontaux, couple de torsion), vous devez calculer 1 effort global horizontal en tête du massif et 1 effort global vertical. Si vous ne savez pas trop comment obtenir ces efforts globaux notamment transformer le couple de torsion, je vous conseille de télécharger la note de calcul ci-dessous qui montre le cheminement.

 

Les efforts globaux permettent de dimensionner les massifs à partir de n’importe quel logiciel de calcul décent, ou une feuille de calcul perso.

 

Vous n’avez plus qu’à remplir la note de calcul ci-jointe pour valider le dimensionnement. J’ai fait en sorte que la note de calcul soit le plus facile en remplir à l’aide de case avec un texte en rouge qui disparait lorsqu’on rentre les valeurs. Vous pouvez utiliser cette feuille comme bon vous semble °°

 

Note de calcul – Massifs de la grue (fichier Word)

 

N’hésitez pas à me dire si le fichier vous a été utile °°

 

2018-04-16T07:50:03+00:00

5 Comments

  1. MrHPaL 12 juin 2017 at 1 h 51 min - Reply

    Bonjour, merci pour les informations et pour le partage du document.

  2. MrHPaL 12 juin 2017 at 1 h 55 min - Reply

    Pouvez-vous nous donner la référence des relations utilisés dans le fichier, Merci.

  3. Dynathark 12 juin 2017 at 15 h 58 min - Reply

    Bonjour,
    Alors pour le calcul des charges (point 2), c’est du bon sens et de la RDM « classique ». Pour le point 3, on vérifie l’excentrement pour connaitre la forme du diagramme de pression sous la semelle. Puis on vérifie la contrainte sigma basé sur sigma=(3xSigma(PM)+sigma(Pm))/4. On trouve les valeurs de sigma(PM) et sigma (Pm) dans les bouquins de Davidovici par exemple (formulaire du béton armé). Pour le point 4, c’est une vérification approximative de la section d’aciers nécessaire. C’est basé sur la méthode des bielles, autorisé par L’Eurocode 2 puisque basé sur un modèle bielle-tirant.

  4. M.HAYE 11 janvier 2019 at 17 h 30 min - Reply

    Bonjour,
    Tout d’abord merci pour vos articles et le partage de vos connaissances.
    J’ai néanmoins une question concernant la détermination des efforts amenés par la grue.
    J’ai récupéré un document de « Manitowoc » (Potain) expliquant les légendes des tableaux de réactions de grue (du même type que celui présent dans votre article).
    Il semblerait que la colonne (Rmax) indique la réaction maximale parmi les 3 cas de position de la flèche représentés, et que l’effort tranchant indiqué (Tmax) ainsi que le couple de torsion (Cmax) sont transmis en forces horizontales sur les appuis. La force horizontale maximale sur un appui est alors égale à :
    FHmax = Tmax / 2 + Cmax / d
    Avec « d » qui correspond à la largeur du chassis.
    Après avoir déterminé les charges maximales sur la semelle isolée, j’effectue un dimensionnement via le module Arche Semelle. En revanche, je ne sais pas s’il faut pondérer ces charges (en appliquant ces charges en G ou Q par exemple) ou si ces charges intègrent déjà des coefficients.

    • Rémi 12 janvier 2019 at 15 h 32 min - Reply

      Bonjour,
      Il faut faire attention au Cmax, normalement il le donne pour l’ensemble de la grue, donc il faut le diviser par 4 pour les 4 massifs. Pour le Tmax, ça dépend il le donne parfois pour 1 massif, parfois pour 2 massifs ou pour l’ensemble de la grue.
      Pour le d, ça correspond à la distance entre le centre du massif et le centre de la grue, généralement les grues ont un chassis de 4,5m de côté ou bien 6 m de côté. Donc pour un chassis de 6 m, il faut faire 3m x racine (2) pour avoir la bonne longueur du bras de levier, voir le schéma dans la note de calcul.
      Pour les charges, elles sont logiquement données non pondérées. La plupart des fournisseurs donnent leurs charges en non pondérées. Généralement, ils indiquent si les charges sont pondérées par les coefficients.
      Si il n’y a rien de marqué, alors les charges sont non pondérées.

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.